jeudi 9 janvier 2014

Attention, cheval de Troie !

(Publié initialement sur Facebook le 9 janvier)


"L'affaire Dieudonné" est en train de polluer sérieusement l'information en France et l'importance accordée à ce qui reste une fait divers est disproportionnée et donc suspecte... 

Selon moi Dieudonné est un "cheval de Troie" utilisé par le gouvernement aux abois dont l'objectif prioritaire n'est pas de planter la tête d'un antisioniste au bout d'une pique en l'accusant d'antisémitisme, mais de freiner (avec la complicité de l'UMP) la montée du Front National...
En 2013,lors des manifs pour tous, les extrémistes et les ultras catholiques, minorité visible du mouvement, ont été montré du doigt par la propagande médiatique dans l'intention de politiser la protestation et diaboliser le mouvement (un comble pour des cathos !), justifiant ainsi au nom de la morale un déni de démocratie participative pourtant faisant partie des "promesses" du candidat Hollande...

Ici le gouvernement socialiste, qui veut éloigner son bilan catastrophique du débat public, nous dresse le même piège et veut nous resservir le même plat ! Le lynchage subi par Dieudonné (qui, à mon avis ,mérite tout au plus une réprobation morale pour certains propos) n'a pour objectif que de provoquer une réaction en chaîne logique et même légitime sachant qu'elle sera aussi portée dans la rue et la blogosphère, par les dissidents les plus radicaux.
La suite est sans appel : dénonciation médiatique, amalgame, et politisation électoraliste; et un nouveau train sera formé derrière la locomotive de l'antisémitisme, avec les wagons de la Shoah, de l’extrême droite, du nazisme et du Front National !
Ainsi l'affaire Dieudonné, somme toute assez banale (accusation individuelle) deviendra une affaire d'Etat, détournant l'attention des français des vrais problèmes, augmentant le flicage des réseaux de réinformation, justifiant moralement la dictature de la pensée etc...

Alors, comment réagir ?

A mon humble avis, il faut réagir en "ignorant" Dieudonné, c'est à dire en évitant le piège de la personnalisation du combat ! Il faut certes dénoncer une atteinte à la liberté d'expression mais surtout la manipulation médiatique orchestrée à des fins électoralistes...

Les dirigeants mondialistes du système n'attendent que ça, ils ont donné les consignes à leurs valets de l'UMPS qui envoient leurs journalistes comme des vautours autours des salles de spectacle, à l’affût de la bagarre, le mot interprétable politiquement, pour allumer la chaudière de la locomotive.

Pour le gouvernement, dans la situation où il est, les enjeux sont plus importants que les risques : au mieux "l'affaire Dieudonné" porte un coup aux antilibéraux représentés principalement par le FN, au pire elle provoque un écran de fumée médiatique qui diminue la désertion hémorragique des militants de gauche déçus, par un nouveau débat sociétal et consensuel, qui bien qu'important, ne risque pas de faire avancer le "Schmilblick" !

Ignorons donc les provocations politiques (et policières) pour que Dieudonné ne soit pas un cheval de Troie du gouvernement et nous ses idiots utiles...

Erwan Castel, Régina le 9 janvier 2014

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter cette règle.