mercredi 22 janvier 2014

Chanter le vol des oies sauvages

Au revoir l'ancien !


MAURICE ROLLET vient de nous quitter à l'issue d'un dernier et fatal combat à l'âge de 80 ans.

Après un engagement activiste au profit de l'Algérie française notamment, le médecin Maurice Rollet prolongea sa réflexion sur le plan philosophique et spirituel et dans une dimension européenne.
En 1968, il participe à la fondation du Groupement de Recherches et d'Etudes pour la Civilisation Européenne (GRECE), puis anime, notamment dans sa maison de Provence, la "Domus Europa" une réflexion sur l'identité, l'avenir de l'Europe mais aussi le paganisme sujet important qui va être au cœur de son héritage


Il est pour l'Europe un "éveilleur de consciences" qui a su exprimer sa foi native avec simplicité et noblesse, sans avoir recours à un plagiat pompeux de la liturgie romaine. " il n'y a pas de paganisme, disait-il il n'y a que des païens"... 

Puissions nous prolonger sa pensée par nos actes et nos pensées, et ainsi la conserver vivante dans nos cœurs car elle est la broderie de l'âme européenne tout comme cette poésie positive qu'il nous laisse en héritage.

Je suis convaincu que les dieux lui réserveront un grand banquet au Walhalla ! 

Erwan Castel, Régina le 22 janvier 2014



Le 14 août 2013,une conférence de Maurice Rollet sur le paganisme a été publiée sur ce blog. 

Le lien ici : Il n'y a pas de paganisme, il n'y a que des païens !


Soleil de Pierre 

Érigée face à l’Est, entre chêne et sapin,

Immortelle, immobile, et froide, et grise, austère,
La pierre ronde est là, qui ne moud plus le grain,
Mais roule sur le temps comme un soleil de pierre.

Des noms y sont gravés, témoins de cette histoire,

Cette folle aventure, ces combats éphémères,
Que ceux là ont menés pour que notre mémoire
Ne s’endorme jamais, comme un soleil de pierre.

Survivants, rassemblés aux lueurs des flambeaux,

Cérémonie sacrée d’un rite funéraire,
Nous sommes là plusieurs, rêvant aux cents drapeaux
D’une Europe éclairée par un soleil de pierre.

Demain d’autres viendront, gardiens de l’héritage,

Pour se recueillir là, en troupe familière,
Chanter, comme il se doit, le vol des oies sauvages
Qui reviennent toujours près du soleil de pierre.

Maurice Rollet

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter cette règle.