vendredi 21 février 2014

Le vrai visage de la révolution ukrainienne

Publié initialement sur Facebook le 21 février 2014


Notre bouffon national, Bernard Henri Lévy, le sioniste mythomane, s'est une fois encore couvert de ridicule en allant à Kiev, suivant sa mégalomanie et un jeu dangereux ... 

En Libye, pays du pétrole défiant les banksters de la CEE (UE), au nom de la "démocratie libérale" il a soutenu le renversement de Khadafi et un chaos qui a profité .... aux islamistes intégristes, 
en Syrie, pays du gaz et ennemi d'Israël, la chemise immaculée entrouverte par un ego aussi surdimensionné que ridicule est venu jouer au pyromane excitant les égorgeurs salafistes...
Cet idiot utile médiatique dont l'obsession est "d’œuvrer à la réalisation du Grand Israël" serait pitoyable et pourrait même faire rire si ses interventions bellicistes ne provoquaient des milliers de mort et le chaos dans les pays visés par ses amis financiers internationaux.

Jusqu'à aujourd'hui, de tel propos m'auraient condamné ennemi de la république, un antisémite, un fasciste, bref...un nazi !

Mais voilà que "le prince de Saint Germain", toute honte bue, réapparaît en Ukraine, pays du gaz et objectif stratégique des USA, haranguant sur les pentes du volcan des manifestants soit-disant pro-européens (traduire " pro-UE") ...
Ce philosophe juif, parangon du Nouvel Ordre Mondial a atteint les sommets du grotesque, se lançant dans une incitation lyrique à la guerre civile devant une foule excitée et dont la base activiste est composée majoritairement d'anarchistes, d'antisémites et de néonazis parmi les plus extrémistes de la région !!!

Ces groupuscules nationalistes, qui défendent radicalement avec une idéologie et des méthodes extrémistes, un projet de libération légitime de leur pays, sont farouchement opposés aux hégémonies venant de l'Est comme de l'Ouest de l'Europe.

Ils sont le fer de lance de l'insurrection et surtout les manipulés d'un pouvoir libéral occidental qui cherche, coûte que coûte a faire reculer l'influence russe sur le continent eurasiatique et faire main basse sur les ressources minières (notamment gaz de schiste) de l'Ukraine....
Et de voir fleurir sur les façades des quartiers occupés par les émeutiers les portraits de Stepan Bandera, fasciste ukrainien responsable de pogroms anti-juif et anti-polonais et ... d'Adolf Hitler !
Il est vrai que ces fascistes ont l'habitude de profiter du cynisme des puissants, telle L'U.P.A, cette guérilla nationaliste ukrainienne formée en 1942 et collaborant avec les nazis avant d'être soutenue par la CIA pendant la guerre froide !

Mais rassurez vous le héros BHL lui, est allé sur place et assure la main sur le portef... pardon le coeur, n'avoir "pas vu de néo-nazis, je n’ai pas entendu d’antisémites, j’ai entendu au contraire un mouvement incroyablement mûr, incroyablement déterminé et très profondément libéral " ! 

Une preuve que le marché libéral qui déjà n'a pas de patrie, n'a pas plus de cohérence idéologique, diabolisant un gouvernement légitime ici, ou s'alliant avec le diable ailleurs, au gré de ses intérêts...

Pour le coup nous sommes en droit de poser les questions suivantes : 

Qui sont les vrais fascistes dans ce bras de fer entre l'Est et l'Ouest qui se joue en Ukraine aujourd'hui ? 

Quant à ce Tartuffe de BHL, n'aurait-il pas besoin de s'acheter rapidement une paire de lunettes...et une cervelle ?

Erwan Castel Cayenne le 21 février 2014





Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter cette règle.