mercredi 19 février 2014

L'Europe, romantique et impériale

Publié initialement sur Facebook 


Il y a 25 ans, l'Europe s'est débarrassée du knout communiste, dernier acte clôturant la tragédie sanglante du XX° siècle commencée en 1914.
Aujourd'hui, cette vielle terre d'avenir aux ambitions impériales doit se libérer du joug américain, qui, comme en Ukraine l'empêche de retrouver son unité eurasiatique et continentale. 
En effet, la Résistance de la Fédération de Russie partisane d'un monde multipolaire d'un côté, et la collaboration de la CEE (UE) à l'hégémonie mondialiste américano-sioniste d'autre part, risquent de faire naître une nouvelle ligne de front autrement plus dangereuse que ne le fut l'ancien rideau de fer.

Si les peuples d'Europe ne renversent pas leurs gouvernements corrompus et soumis à la politique libérale du Nouvel Ordre Mondial définie à Tel Aviv et menée à Washington, nous risquons, au sortir d'une guerre froide, d'entrer dans une paix chaude qui va embraser à nouveau le siècle dans une folie meurtrière....

L'avenir de l'Europe est fédéral et continental et surtout libéré de toute dictature idéologique ou économique. Ce n'est pas une utopie, mais un rêve de jeunesse que le vieux continent doit maintenant réaliser pour reconquérir sa liberté et renouer avec ses racines pour à nouveau fleurir et goûter aux fruits de sa civilisation fondatrice.

Erwan Castel, à Cayenne le 19 février 2014


Jean Nicolas Marcetteau de Brem dit Jean de Brem, jeune officier parachutiste participe à l'opération de Suez et la guerre d'Algérie.
A l'issue de cette dernière, il s'engage dans le journalisme militant pour l'Algérie française et l'activisme en rejoignant l'OAS. Son destin basculera définitivement après l'assassinat du lieutenant colonel Bastien Thiry dont il était un proche camarade. Il sera abattu et mutilé par la police française le 18 avril 1963. 

Jean de Brem, nous laisse plusieurs recueils de poésie ainsi qu'une histoire de l'Europe qui sera publiée après sa mort sous le titre "Le testament d'un européen"...
Il a su donner à son combat une dimension européenne animant ses actes et ses pensées par le souffle de la tradition héroïque de ses racines civilisationnelles fondatrices.



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter cette règle.