vendredi 7 mars 2014

Aux confins des mondes...

La stratégie de la raison contre le raisonnement de l'intérêt

(Observation : ces réflexions personnelles font suite aux précédentes consultables ici : Ukraine)


L'escalade diplomatique continue lentement mais surement tandis que des fumerolles exhalent des pentes du volcan ukrainien un risque de plus en plus important d'une guerre civile.


DES LAQUAIS MÉDIATIQUES...

Personnellement, je suis écœuré du traitement médiatique réalisé autour de la crise ukrainienne, où les journalistes occidentaux (mais on le savait déjà) insultent à la fois leur déontologie et notre intelligence. 
Ils n'informent de rien mais communiquent sur tout, perroquets répétant les slogans des politiciens qui les financent... 

Ils ressemblent à des vautours cachant difficilement une délectation morbide devant la potentialité dramatique d'une escalade médiatiquement commerciale, excitant même dans leurs analyses irresponsables les tensions fanatiques. Ces faquins, qui veulent être les héros de leurs commentaires serviles, n'ont même pas conscience de la gravité des événements car si la crise déborde des alcôves diplomatiques  pour envahir à nouveau la rue, le conflit risque de devenir rapidement incontrôlable et s'étendre à toute l'Europe !


... AUX PANTINS POLITIQUES

Les acteurs médiatiques et politiques, dont la médiocrité partagée les mélange jusqu'à la confusion, illustrent une pauvreté culturelle, un manque d'intelligence et surtout une absence de caractère confinant à la débilité totale.

Dans ce concours de l'asservissement volontaire au mondialisme étasunien, j'avoue sans pouvoir cacher ma honte, que la France, qui avait réussi à préserver une relative indépendance de positionnement géopolitique pendant la guerre froide, est aujourd'hui sur le podium de la stupidité méprisante. Les supplétifs d'Obama, Hollande et Fabius font preuve une nouvelle fois, d'une vacuité politique lamentable qui n'a d'égale que la fatuité de leurs déclarations médiocres.

Dans la mythologie scandinave, Óðinn le dieu principal étaient informé des événements des 9 mondes par Hugin et Munin, deux corbeaux symbolisant respectivement la pensée et la mémoire... deux qualités essentielles pour comprendre, mais qui semblent faire défaut aux cerveaux qui prétendent nous gouverner !

En Ukraine, si la crise est la conséquence d'une politique catastrophique d'un gouvernement corrompu, son enlisement belligène est quant à lui, provoqué par le comportement méprisant des USA et de L'UE, convaincus que leur puissance économique leur confère une légitimité diplomatique.
La confrontation entre les visions unipolaire totalitaire étasunienne et multipolaire fédérale eurasienne a déjà été évoquée dans les articles précédents, et cet antagonisme pourrait même nous offrir un débat philosophique constructif sur l'avenir du monde s'il se situer au même niveau....


L'UKRAINE AUX CONFINS DE DEUX MONDES

Or il n'es est rien et un simple dialogue diplomatique semble même impossible, car ce ne sont pas que des conceptions de gouvernance mondiales qui s'affrontent en Ukraine mais aussi des définitions de ce que doit-être la nature d'une identité politique.  
D'un côté, nous avons Vladimir Poutine, qui anime une stratégie politique et économique mais qui obéit d'abord à des principes et des valeurs qui lui sont supérieurs, et qui garantissent une continuité évolutive de l'héritage légué par l'Histoire.
De l'autre côté, nous avons l'Union Européenne, qui subordonne sa politique à un opportunisme économique changeant et basé sur des intérêts financiers internationaux, pour qui les pays, (et par association naturelle, leurs peuples) ne sont, comme le dit le sioniste Jacques Attali, "que des hôtels de passage"...

En Ukraine, ce sont donc bien deux mondes qui s'affrontent, et avec une certaine complexité d'expression il faut l'admettre: celui, russe, de la pensée et de la mémoire et qui défend ses intérêts; contre celui, étasunien, du mensonge et de l'intérêt de l'autre, et qui revendique l'Histoire... 

Charge à nous, pauvres observateurs pris en otage par la dictature de la pensée unique mondialiste, de démêler la pelote des informations et des mensonges que le système cherche à nous gaver !


En attendant, de vrais européens sont divisés en Ukraine, contraints de se réfugier à l'ombre d'un puissant, car malheureusement trop faibles pour imposer librement un européisme légitime, fédéral et consensuel.  
Dans cette aventure irresponsable, ils risquent fort, par le sacrifice probable de leur pays, de préfigurer une nouvelle guerre fraternelle en Europe...

A moins que Hugin et Munin, ne viennent se poser sur la faîtière de nos palais occidentaux, invitant nos serviles gouvernements à élever leurs regards de la cupidité fangeuse qui nous commande...

Erwan Castel, Cayenne le 7 mars 2014.  

Odhinn et ses deux messagers Hugin et Munin...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter cette règle.