vendredi 18 avril 2014

Le courage d'un peuple qui veut le rester

Hommage à Kramatorsk, ville libre du Donetsk !

Kramatorsk, le 16 avril 2014 (00'55")
video

Tout le monde se souvient de ce jeune étudiant chinois de la place Tien an Nem qui en 1989 s'était opposé avec l'énergie du désespoir à un char, cela à l'époque avait choqué et ému "le monde libre"... 
Aujourd'hui la même folie - celle d'envoyer l'armée contre sa population - s'est emparée du gouvernement de Kiev, non pour mater une "chienlit estudiantine" comme dirait De Gaulle, mais pour étouffer les revendications légitimes d'une partie de sa population russophone et qui veut le rester...

Soit c'est une grave erreur suicidaire, soit c'est une provocation incendiaire ! 
Dans les deux cas c'est stupide et meurtrier...

Une nouvelle résolution a été signée hier à Genève pour engager un processus de "désescalade" Sera-t-elle respectée ? Il faudrait être taré pour ne pas le souhaiter. Mais il ne faut pas oublier que ces résolutions sont ces dernières années, systématiquement bafouées... vous voulez un exemple : les accords du 21 février signés entre les "euromaïdans" et le Président Ianoukovitch qui leur ouvrait son gouvernement, négociations etc...

Donc observons... et espérons !

En attendant, je salue le courage de cette villageoise inconnue de Kramatorsk, qui barre le chemin à des blindés par la seule force de son courage et de son amour pour son sanctuaire slave...

A moins qu'il ne s'agisse, comme la bien-pensance est capable de l'affirmer, d'un spetsnaz russe déguisé et dopé aux épinards qui s'oppose avec férocité à la merveilleuse caravane démocratique des Droits de l'Homme venue libérer les archaïques campagnes ukrainiennes...

Mais bien sûr ! Pourquoi n'y avais-je pas pensé ?

Erwan Castel le 18 avril 2014

Reportage Euronews (01'25")
video

(merci aux habitants de Kramatorsk et aux différents sites et comités de soutien d'avoir partagé ce témoignage, dont vous trouvez des liens en haut de la colonne de gauche...)




Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter cette règle.