jeudi 8 janvier 2015

Quand la censure entache la dignité

LA RUSSIE, POUR LA LIBERTÉ  ET CONTRE LA BARBARIE... 

Le Président Poutine, assistant ce 7 janvier 2015 à la messe de Noël orthodoxe, à l'église de l'Intercession de la Sainte Vierge dans le village de Otradnoye à la périphérie de Voronezh. 
Charlie Hebdo a été frappé sauvagement hier, et bien que n'étant pas un fan de ce journal pamphlétaire que je considérais souvent haineux et provocateur, mais je suis comme beaucoup sous le choc et solidaire à cet acteur médiatique qu'il faut soutenir au nom de la liberté d'expression, pilier fondamental de la Liberté. 

Depuis cet acte de guerre survenu au coeur de notre capitale française, les médias naturellement se concentrent sur l'événement, diffusant largement les réactions nationales et aussi internationales.

Toute proportion gardée, cet attentat provoque légitimement une solidarité internationale de grande ampleur marquant par delà les conflits, l'universalité de la compassion et de l'humanisme

Cependant, je suis surpris par le silence réalisé autour des réactions de la Fédération de Russie et de son Président Vladimir Poutine, qui a exprimé ses vives condoléances au peuple de France suite à l'attaque terroriste menée contre la Liberté.

Il n'est pas bien sûr dans mon intention de détourner ce choc émotionnel dans un débat politique, mais comment ne pas être indigné par cette censure russophobe persistance au coeur d'un drame humain, alors que la Russie, L'un des plus grands pays du Monde, a toujours montré une solidarité totale contre le terrorisme. 

Vladimir Poutine, doit-on le rappeler a mené une guerre totale et courageuse au terrorisme ravageant la Tchétchénie et ensanglantant la Russie par une vague d'attentats meurtriers. Vladimir Poutine a été le 1er Président étrangers a réagir après les attentats du 11 septembre 2001, puis a ouvrir des corridors aériens et terrestres pour les opérations menées en Afghanistan. 

Aujourd'hui, non seulement la Russie est solidaire de la lutte contre le terrorisme, mais elle devrait même être citée en exemple, car ses méthodes, certes parfois brutales, s'avèrent aujourd'hui les seules capables d'apporter une réponse efficace et légitime pour éradiquer ce mal absolu.

Que les journalistes occidentaux, soumis à la censure et la diabolisation étasunienne contre le président Poutine, ignorent cette solidarité du peuple russe est tout simplement honteux et indigne de leur profession.

Cette censure honteuse entache l'élan humaniste et l'unité internationale qu'impose cette épreuve par delà les tensions géopolitiques du moment.


Erwan Castel


REMARQUE COMPLÉMENTAIRE 

Ce drame va permettre, en dehors de l'indignation provoquée par l'acte terroriste lui même et l'assassinat de journalistes, de relever encore le double standard appliqué au traitement de l'information, selon de quel côté de la bien pensance se situent les criminels et les victimes... 
Le débat aujourd'hui n'est pas de juger la ligne éditoriale de Charlie Hebdo, et encore moins la logique de l'agression dont il a été la victime, car ce serait un détournement abject de l'événement à des fins politiciennes minables et haineuses...

Personnellement je n'aime en général ni le contenu, ni l'expression de cet hebdomadaire, mais je pense, sans pour autant suivre le courant populiste qu'il faut dénoncer cet acte de guerre mené sur le sol français au nom d'un totalitarisme usant du délit d'opinion, inadmissible dans nos pays civilisés.  

Par ailleurs, cela nous permettra aussi de mieux faire valoir avec force notre droit à dénoncer également les autres crimes commis au nom de la pensée unique contre la liberté d'expression, car l'assassinat n'est que le paroxysme d'une dictature de la pensée qui commence avec la censure et le mensonge.

Erwan  Castel


Sur le Site "LA VOIX DE LA RUSSIE", le lien : ICI


LES RÉACTIONS DE LA RUSSIE 





Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter cette règle.